Accueil » Actualité » Explosion nucléaire Japon

Explosion nucléaire Japon

Explosion nucléaire Japon

Pour suivre minute par minute et sans langue de bois l'évolution de l'urgence nucléaire au Japon, rendez-vous ici.

Les dernières news en direct !! :

20 mars 8h48 : J'arrête cette longue note en espérant que que la situation ne s'aggrave pas, si c'est le cas je continuerai cette news. Maintenant je me concentre sur le nuage radioactif qui arrive.

19 mars 10h54 : Des niveaux anormaux de radioactivité ont été détectés dans du lait et des épinards.

18 mars 10h23 : Un coffre de béton pourrait être coulé sur la centrale nucléaire (France Info).

18 mars 7h40 :  Selon CNN, l'électricité serait de retour dans la centrale.

18 mars 6h35 : Il n'y a pas d'aggravation et on espère le courant pour aujourd'hui.

17 mars 17h04 : Vidéo aérienne filmée hier au dessus de la centrale.

17 mars 12h20 : Deux camions commencent à arroser le réacteur 3.

17 mars 11h36 : Il est impossible d'utiliser le canon à eau en raison des radiations.

17 mars 6h15 : * Ça commence tout le monde n'est pas d'accord ! Les américains affirment qu'il n'y a plus d'eau dans la piscine de stockage du réacteur 4, pour les Japonais tout est stable !!

* Les radiations sont extrêmement fortes sur le réacteur 4, équivalant à Tchernobyl.

* Les hélicos ont envoyé de l'eau dans la piscine de stockage du réacteur 4.

* "Bonne nouvelle" : L'électricité pourrait être rétablit cet après-midi, ça permettrait de remettre en route des pompes...


16 mars 21h37  : Les pompes à eau des camions citernes devraient fonctionner cette nuit.

16 mars 16h28  : L'armée américaine va fournir des pompes à eau à haute pression afin de refroidir les réacteurs.

16 mars 15h01 : A prendre avec des pincettes, une animation qui montre le déplacement du nuage radioactif jusqu'à vendredi 18 : http://www.zamg.ac.at/pict/aktuell/20110315_fuku_Cs-137-glob_12.gif et http://www.zamg.ac.at/pict/aktuell/20110315_fuku_I-131_12.gif

16 mars 14h40 : On envisage maintenant des canons à eau pour refroidir les réacteurs.

16 mars 14h03 :  Le pire des scénarios pourrait avoir un impact supérieur à Tchernobyl. "On peut dire aujourd'hui que le scénario du pire est possible et même probable autour de la centrale de Fukushima" (ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet).

16 mars 13h42 : Selon plusieurs experts météo, d'ici 10 -15 jours l'Europe et la France devraient être touchés par des vents radioactifs.

  16 mars 11h27 : La radioactivité empêche l'hélicoptère de déverser l'eau sur le réacteur 4.

16 mars 10h19 : Le survol dans une zone de 30 km autour de la centrale est maintenant interdit. Il y a une augmentation des débits de dose sur la centrale et autour de Tokyo.

16 mars 8h03 : Un nuage de fumée s'échappe du réacteur 3.

16 mars 6h13 : Le taux de radiation mesuré à moins de 100 km au nord de Tokyo est 300 x supérieur à la normale. De plus, l'enceinte de confinement du réacteur 3 a été endommagée.

  15 mars 21h44 : Pas de nouvelle...

15 mars 16h14 : TEPCO qui exploite les centrales, voudrait utiliser des hélicoptères pour mettre de l’eau dans le réacteur no 4 afin de le refroidir.

15 mars 13h35 : Point de situation du IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire) :

Réacteur n°1 :
Le coeur du réacteur a partiellement fondu. L’injection d’eau de mer dans la cuve serait maintenue
afin d’assurer le refroidissement du coeur. L’eau contenue dans la cuve se décharge dans l’enceinte
de confinement via une soupape. Des dépressurisations de l’enceinte de confinement sont réalisées
régulièrement. Cela entraîne, à chaque ouverture, de nouveaux rejets de produits radioactifs dans
l’environnement.
Réacteur n°2 :
Une fusion partielle du coeur a eu lieu le 14 mars à 20h00 (heure japonaise), l’AIEA ayant estimé
l’endommagement du coeur limité à 5 %. Comme indiqué ci-dessus, ce réacteur a été ensuite
affecté par une explosion à l’intérieur du bâtiment réacteur. L’injection d’eau de mer dans la cuve
serait maintenue afin d’assurer le refroidissement du coeur. La dégradation de l’enceinte de
confinement implique de nouveaux rejets directs à l’atmosphère.
Réacteur n°3 :
Le coeur du réacteur a partiellement fondu. L’injection d’eau de mer dans la cuve serait maintenue
afin d’assurer le refroidissement du coeur. L’eau contenue dans la cuve se décharge dans l’enceinte
de confinement via une soupape. Des dépressurisations de l’enceinte de confinement sont réalisées
régulièrement. Cela entraîne, à chaque ouverture, de nouveaux rejets de produits radioactifs dans
l’environnement.
Réacteur n°4 :
Comme indiqué ci-dessus, le réacteur n°4 a été touché par une explosion et un incendie. Les
éléments en possession de l’IRSN ne lui permettent pas à ce stade d’estimer l’origine de cet
événement et la gravité de ses conséquences.

15 mars 13h27 : Selon l’IRSN ce matin, il a des débits de dose très élevés aux abords des réacteurs 1, 2 et 3. "Compte tenu de l’altération de l’enceinte de confinement du réacteur n°2, l’IRSN estime que les rejets sur ce réacteur sont désormais non filtrés et pourraient être permanents".

15 mars 11h57:  L’ASN confirme l’entrée en fusion des réacteurs 1, 2 et 3. L'alimentation en eau des réacteurs 1, 2  et 3 est arrétée ! Passage du niveau 5 à 6 (7 = Tchernobyl).

15 mars 11h00 : d’après Reuters, deux brèches de huit mètres de large sont apparues dans l’enceinte extérieure du réacteur n° 4 de la centrale de Fukushima.

15 mars 08h37 : Radioactivité a Tokyo : Dans le Nord de la capitale, la radioactivité serait 40 x supérieure à la normale.

15 mars 07h15 : À 9h40 (heure locale), une explosion est survenue dans le réacteur n°2, qui a endommagé le confinement. Puis, suite à une autre explosion d’hydrogène, un incendie s’est déclaré vers midi (heure locale) sur le réacteur 4, qui était l’arrêt au moment du séisme et du tsunami, mais dont le combustible a lui aussi surchauffé.

15 mars 02h15 : "Communiqué de Greenpeace : Japon : vers le scénario catastrophe. Explosion sur le réacteur n°2 de Fukushima, le confinement a cédé. Une quatrième explosion est survenue sur la centrale de Fukushima (250 km au nord de Tokyo), dans l’enceinte de confinement du réacteur n°2. Les combustibles irradiés se trouvent en contact direct avec l’atmosphère et tout refroidissement est désormais quasiment impossible. Il ne s’agit pas cette fois d’une explosion d’hydrogène à l’extérieur de l’enceinte mais d’une explosion d’hydrogène au niveau de la piscine de condensation située à l’intérieur de l’enceinte, sous la cuve du réacteur dans laquelle les combustibles radioactifs sont en grande partie fondus. On se rapproche du pire scénario possible, il est maintenant certain que des rejets de radionucléides ont commencé"

15 mars 00h10 : Une explosion a été entendue au réacteur N°2 de la centrale de Daiichi.

14 mars 23h00 :  il y aurait un défaut partiel dans le confinement du réacteur n°2.

Vidéo de la terre qui se fissure sous les pieds :

Nouvelles images du Tsunami :

Explications de la fusion du coeur d'un réacteur nucléaire :

D'autres images super impressionnantes du Tsunami :

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

20 commentaires

  1. putain de merde ca va peter !!!!

  2.  putain de nucleaire!
    (posté avec l’application iPhone Sites Qui Buzz)

  3. Aurélie (Sites qui Buzz)

    Un désastre qui n’en est certainement malheureusement qu’à son commencement… Et Sarkozy qui prévient déjà que la France restera au nucléaire, il juge que nos installations sont les plus sécurisées au monde… Je serais curieuse de connaitre les chiffres, mais j’imagine que lorsque 100 personnes travaillent à la recherche sur le nucléaire, 3 se penchent sur le renouvelable et les énergies plus propres… C’est quand même dingue que l’Homme soit aussi idiot et cherche autant sa propre destruction.

  4. Derniére nouvelle:Tokio est touchée(taux faible,mais bien présent!)..
    (posté avec l’application iPhone Sites Qui Buzz)

  5. Bonjour tout le monde,tout à fait de ton avis Aurèlie. .
    (posté avec l’application iPhone Sites Qui Buzz)

  6. Oups!petite rectification:Tokyo.(je ne veux pas me mettre à dos ces honorables japonais(es)….
    (posté avec l’application iPhone Sites Qui Buzz)

  7. Incident nuclèaire de niveau 6/7..
    (posté avec l’application iPhone Sites Qui Buzz)

  8. c’est pas un mais 6 Tchernobyl qu’on va se prendre dans la gueule tous les reacteurs 1 à 6 sont nazes

  9. bravo c’est pire que Tchernobyl !!!

  10. Sébastien (SitesQuiBuzz.com)

    vous pouvez aussi mettre ce page en signet je vais la mettre a jour des que les infos tomberont

  11. Sébastien (SitesQuiBuzz.com)

    pour le reacteur 2 ils font quoi ? ils le laissent exploser ?

  12. je suis degoute de ce qu’il se passe jai envie de chialer !!

  13. Ça devient vraiment le bordel las bas,non?(même l’empeureux s’en mêle;il en a mit du temps).
    (posté avec l’application iPhone Sites Qui Buzz)

  14. Tas raison on va y passer mais cest 4 voir 6 bombes !!!!
    (posté avec l’application iPhone Sites Qui Buzz)

  15. Lempreur cest la premiere fois quil parle cest dire la merde…
    (posté avec l’application iPhone Sites Qui Buzz)

  16. Moi ne vais aller voir cette chère madame Roselyne(qui n’est pas ma copine)pour n’avoir un masque parceque moi n’a pas eut la grippe mais ne va peut etre étre radio-rèactivé si ne continu ce bordel,moi ne dis…<---. (posté avec l'application iPhone Sites Qui Buzz)

  17. Dici 48 H on sera fixé 
    (posté avec l’application iPhone Sites Qui Buzz)

  18. Quel merde
    (posté avec l’application iPhone Sites Qui Buzz)

  19. Je suis clouee du calme des gens qui vivent ce desastre! Pas un crie, pas un commantaire… Et pourtant on entend ces maisons se dechirer!
    (posté avec l’application iPhone Sites Qui Buzz)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *