Accueil » Actualité » Hommage aux disparus du 11 septembre 2001 qui se passe mal

Hommage aux disparus du 11 septembre 2001 qui se passe mal

Hommage aux disparus du 11 septembre 2001
Un spectacle quelque peu poignant sur une musique déroutante pour rendre hommage aux disparus des attentats qui ont fait tomber le World Trade Centre ce fameux 11 septembre 2001. Un faiceau lumineux dans lequel tournoient des milliers de petites lumières blanches représentant les âmes emprisonnées dans la catastrophe. Malheursement, 10.000 oiseaux migrateurs vont rester coincés dans ce rayon et il faudra le couper pendant 20 minutes pour que les oiseaux retrouvent leur calme et continuent leur migration.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

6 commentaires

  1. Franco☠ (LE CHOUCHOU)

    Malencontreux hazard ou peut étre un signe,qui sait?. Paix à toutes ces âmes…
    (posté avec l’application iPhone Sites Qui Buzz)

  2. Voila ou mene la technologie americaine a interferer quelque minutes la migration des oiseaux … Heuresement que les oiseaux ne sont pas mort
    (posté avec l’application iPhone Sites Qui Buzz)

  3. Tu preferes les oiseaux au personnes qui sont morts dans l attentats RIP au personnes 
    (posté avec l’application iPhone Sites Qui Buzz)

  4. paix aux âmes mortes et tant mieux pour les oiseaux en migration

  5. L’info est passée inaperçue sur les médias traditionnels, mais une plainte a été déposée auprès de la Cour Pénale Internationale de La Haye, contre les citoyens étatsuniens George W. Bush, Dick Cheney, Donald Rumsfeld, George Tenet, Condoleeza Rice, pour leur politique d’ »extraordinary rendition ». La plainte, déposée par un professseur de droit de la Faculté de Droit de l’Université d’Illinois-Champaign, s’accompagne de la demande de mandats d’arrêts internationaux à l’encontre de ces anciens gouvernants des U.S.A.
    Derrière les termes abscons d’ »extraordinary rendition » se dissimule une politique d’enlèvements ciblés, en-dehors de toute procédure légale, accompagnés de déportations dans des bases de la CIA situées dans des pays tiers (Maroc, Turquie, pays du Golfe Arabique) et l’utilisation de la torture pour extorquer des renseignements aux personnes visées par ces procédures.
    Bien que les Etats-Unis ne soient pas signataires du Statut de Rome définissant le fonctionnement de la Cour Pénale Internationale de La Haye, plusieurs de ces enlèvements ont eu lieu sur le territoire de pays signataires de cette convention, ce qui donne un fondement juridique à cette plainte.
    ICC
    International Criminal Court of The Hague, Netherlands
    http://www.icc-cpi.int/Menus/ICC

  6. Aurélie (Sites qui Buzz)

    Alors Là… C’est sur, il doit y avoir un paquet d’informations que les médias traditionnels passent sous silence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *